mercredi 30 juillet 2014

Le point sur les crèmes solaires et les peaux intolérantes au soleil

Si je suis une fervente adepte des crèmes solaires lorsque je suis en vacances, que je me badigeonne avec plusieurs fois dans la journée, et toujours avec un indice de protection hyper élevé, je dois bien avouer que je me suis toujours dit "une crème solaire c'est une crème solaire, peut importe la marque du moment que l'indice est maximum", et puis j'ai rencontré Isabelle, la directrice de l'innovation scientifique d'Esthederm, qui m'a fait changer d'avis.
  
Alors non, je vous vois venir, je vous rassure tout de suite, elle ne m'a pas prise entre quatre yeux et ne m'a pas vendue la marque Esthederm pendant des heures et des heures, non, elle m'a simplement expliqué avec des mots très simples les différences existantes entres les différentes crèmes solaires qui sont actuellement sur le marché.
 
Depuis que je suis toute petite je souffre de lucite estivale, et si chez certaines personnes cela se traduit par quelques petits boutons sur le décolleté, chez moi c'est juste la cata : des boutons par centaines sur l'ensemble du corps (sauf le dos, les mains et le visage : youhou !) des démangeaisons qui vous grattent et vous brulent, vous empêchant même de dormir, et surtout l'impossibilité totale de s'exposer au soleil (que ce soit lézarder sur la plage, boire un coca en terrasse, ou aller faire votre marcher...). Bref, le bonheur.
Pour remédier à cela j'ai tout essayé ou presque : les consultations chez un dermatologue, des compléments à prendre avant, pendant et après les vacances, des séances d'UV pour préparer ma peau au soleil, et même prendre un traitement contre le paludisme, sensé me débarrasser de ces lucites.... Tout ceci sans grands effets.
 
Et puis l'année dernière ou il y a deux ans, Esthederm m'a gentiment envoyé un "kit" pour peaux intolérantes au soleil, composé :
 - d'un spray pour le corps (ici) : souvent plus les spf sont élevés, et plus les crèmes solaires sont blanches, grasses, lourdes et pénètrent mal, là rien de tout cela ! Il s'agit d'un spray qui pénètre presque instantanément, et qui ne laisse pas de film blanchâtre (so sexy) sur la peau ! C'est comme si on utilisait un spray classique, avec un spf faible. C'est bonheur.  
 - d'une crème pour le visage (ici) : une crème absolument pas grasse ni blanchâtre, qui pénètre là encore instantanément, et qui ne laisse pas la peau grasse ou luisante après application (à tel point que cet été là je m'en servais même comme "crème de jour", sous mon maquillage (très léger, nous sommes d'accord).
   
 
  
  
Cet été là, j'ai religieusement suivi les conseils d'Esthederm, à savoir commencer à appliquer ces crèmes deux semaines avant de partir en vacances (pour préparer ma peau), puis plusieurs fois par jour pendant mes vacances (en Corse, où soleil et chaleur sont toujours au rendez-vous), et le petit miracle a eu lieu : ça a été la première année où je n'ai eu aucune lucite. Rien. (enfin si une petite au cou un jour où je n'avais pas mis de crème à cet endroit là...). Pour la première fois depuis presque 20 ans j'ai pu passer un été tranquille...
 
Lorsque j'ai rencontré Isabelle d'Esthederm il y a quelques semaines, je lui ai bien sûr parlé de ça, en lui expliquant qu'Esthederm avait fait des miracles sur ma peau l'été dernier (ou celui d'avant), et c'est alors qu'elle m'a très gentiment expliqué que ces crèmes pour peaux intolérantes avaient été conçues par le créateur d'Esthederm, qui lui même souffrait de lucites. Et là j'ai compris pourquoi ces crèmes étaient aussi parfaites : qui de mieux que quelqu'un qui souffre de lucite peut créer des crèmes pour peaux intolérantes ?
  
Si comme moi vous avez quelques problèmes avec le soleil, ou que comme ma sœur vous avez un peau de rousse, je ne peux que vous recommander ces deux crèmes là, qui non seulement font des petits miracles sur le court terme (à savoir le temps de vos vacances), mais qui sur le long terme (plusieurs années d'utilisation) améliorent la qualité de votre peau, et sa relation avec le soleil, pour réduire/ faire disparaitre définitivement les lucites.
 
Comment est-ce possible ? En fait chez Esthederm on part du principe que le soleil est vital pour nous, notre peau et notre organise, et qu'il ne faut donc pas l'éviter à tout prix, mais apprendre à vivre avec, et réapprendre à notre peau à le supporter. C'est pourquoi dans les crèmes solaires Esthederm (contrairement aux autres crèmes solaires présentes sur le marché)  les UVB (nocifs) sont bloqués, mais pas les UVA (qui sont responsable de la sécrétion de mélanine, et ne sont pas nocifs) ; résultat notre peau "apprend" ou "réapprend" petit à petit à vivre avec le soleil, et fini par comprendre que le soleil n'est pas forcément quelque chose de nocif, qu'il y a comme partout du bon et du moins bon à prendre. Sur plusieurs années (non malheureusement cela ne se fait pas en deux mois) notre peau peut totalement être rééduquer, et les lucites estivales peuvent ainsi totalement disparaitre.
 
Le prix de ces crèmes ? En moyenne 50 euros le tube. Je sais très bien que cela peut paraitre excessivement cher pour des crèmes solaires, voir même ridicule pour certaines personnes, et honnêtement si je n'avais pas testé ces crèmes j'aurais été du même avis que vous, sauf que voilà après 20 ans de lucite tous les étés, ces crèmes ont fait des miracles sur ma peau, et aujourd'hui je n'ai plus aucun problème à dépenser 50 euros dans un tube de crème solaire car oui c'est cher, oui c'est un sacré budget, mais grâce à elles je passe des vacances "tranquilles", sans lucite, et ça je vous assure que ça me change la vie...
 
  

mardi 29 juillet 2014

Le cas de Kadalys et de son huile précieuse à la banane

Pour tout vous dire, je ne suis pas une grosse fan de banane à la base ; je fais pas mal de sport j'ai donc pris l'habitude d'en manger avant mes entrainements, mais à part ça, la banane et moi ça fait quatre. Je n'aime pas les yaourts ou les gâteaux à la bananes, je déteste les bonbons Haribo à la forme et au gout (chimique) de banane, tout ce qui sent de près ou de loin l'odeur de banane me dégoute... Bref, la banane et moi ne sommes pas amies.
 
Donc lorsque j'ai reçu l'huile précieuse nutritive bio de Kadalys, marque de cosmétique naturelle qui utilise les actifs de bananiers, concrètement j'ai eu comme un doute...
    
  
 
   
Voici ce qu'en dit la marque :« alliance merveilleuse de l'huile à la Banane verte et de quatre huiles végétales précieuses riches en Omégas 3, 6 et 9. Délicatement parfumé, ce soin beauté nourrit, fortifie et répare la peau et les cheveux. La peau douce et satinée, les cheveux souples et brillants ».
 
La première chose que j'ai aimé chez ce produit, outre son coté bio (de temps en temps j'aime en utiliser, cela me donne un peu bonne conscience), c'est son packaging tellement joli, et surtout tellement pratique... Les flacon pompe c'est un peu ma bataille, mon univers... Je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi tous les produits ne sont pas équipés de flacon pompe ! C'est pratique, hygiénique, fonctionnel... Bref, cœur avec les doigts !
 
Pompon sur Marguerite, la pompe délivre ici piloute la quantité d'huile nécessaire pour une utilisation visage ou cheveux. Car oui, j'utilise ce produit de différentes façons :
 * sur le visage : le soir, avant de me coucher, je prélève une pression d'huile, je la chauffe entre mes mains, et je l'applique sur mon visage, en faisant des massage circulaires... C'est bonheur.
J'aime ce moment cocooning, avant de me coucher, où je prends soin de moi, et où je ne m'occupe de rien sauf de moi... Après utilisation le visage reste un peu brillant (c'est de l'huile in), mais je m'en fiche, vu que je me couche dans la minute.
Le lendemain matin, au réveil, ma peau est juste waouh (oui carrément!) : mes traits sont moins tirés, ma peau est rebondie, mon teint est moins brouillé, moins terne, beaucoup pus lumineux, bref on dirait que je viens de passer une nuit de 14 heures ...
  
* sur les cheveux : j'utilise ce produit comme huile de finition, après m'être lissée les cheveux ! Une fois mes cheveux lavés et lissés, je prélève 2-3 pressions du produit,  je chauffe là encore l'huile entre mes mains, puis je l'applique sur mes pointes et longueurs.
Résultat ? Non seulement cela parfait mon lissage, me donne les cheveux brillants (pas gras) et disciplinés, mais en plus je pense vraiment que sur le long terme cela peut avoir un impact sur la qualité du cheveux (fourches, pointes cassantes...)
  
 * Sur le corps : cette huile est également parfaite avec cette utilisation, mais je vous avoue que je l'utilise rarement comme ça ; en effet je trouve cette huile tellement fofolle que je n'ai pas envie de la "gâcher" en l'utilisant de la sorte. A ce jour il me reste encore les 3/4 du flacon, mais si je l'utilisais tous les soirs sur mon corps, je pense que je l'aurais déjà terminé (et ça je veux pas ! Ha non non non non non !).
 
  
Comme vous l'aurez deviné, je suis hyper emballée par cette huile, qui au départ avait tout pour ne pas me plaire ! J'aime le fait qu'elle soit bio, je suis amoureuse de son packaging (tellement joli et pratique), et surtout je la trouve incroyable ! Qu'on l'utilise sur le visage, sur le corps ou les cheveux, elle fait des petits miracles !
 
Ha oui ... J'oubliais.... Elle ne sent pas la banane ;)